Accueil du site > Archives > Edition 2015 > La compétition de diaporamas / courts métrages photos > Qui es-tu Christian Crapanne ?

Qui es-tu Christian Crapanne ?

Christian Crapanne {JPEG}

J’ai découvert le diaporama dans l’équipe animée par le regretté Jean-Paul Guibal.

Participant à l’organisation de treize festivals internationaux à Saint-Etienne puis de trois biennales et de plusieurs galas à Saint-Chamond, j’ai beaucoup appris de la multitude d’œuvres visionnées à ces occasions et des très nombreux échanges avec les auteurs qui étaient mes maîtres quand je débutais.

Confronté au difficile apprentissage du matériel analogique, j’ai vécu intensément la transition vers le numérique pour l’apport sans limite à la créativité, l’intégration facilitée de tout ce qui contribue à une œuvre audiovisuelle, la possibilité de faire un diaporama sans photos mais avec des images, sans oublier l’aide à la diffusion… même si je reconnais que ce passage a pu être douloureux pour certains grands auteurs qui m’avaient communiqué leur passion, mais que l’informatique rebutait.

Ce qui me motive avant tout, c’est l’élaboration d’une histoire, d’un scénario et l’assemblage, la mise en scène, de tous les éléments qui nourrissent l’idée initiale et doivent trouver leur juste place. Si je cherche à valoriser par mes diaporamas la créativité et le scénario à partir de textes originaux, si je suis particulièrement attentif à l’écriture et à la musique, je n’en apprécie pas moins toutes les formes d’expression dès lors qu’elles sont au service de l’idée ou du message transmis.

Passionné aussi de cinéma, l’acceptation de la vidéo dans le diaporama a été pour moi une grande source de satisfaction. Et l’une des voies que j’essaie de suivre maintenant, au sein de la nouvelle association que j’anime à Saint-Chamond, consiste à explorer toutes les possibilités de rencontre entre images fixes et animées, toujours évidemment au bénéfice d’un scénario.

Un autre objectif serait aussi d’ouvrir le diaporama et l’audiovisuel, comme certains l’ont déjà fait, à d’autres formes artistiques, en particulier aux arts vivants pour élargir notre audience et attirer de nouveaux auteurs.

C’est pour moi un honneur d’être au jury du festival. J’y serai avec enthousiasme mais aussi une certaine appréhension, car je mesure toute la complexité d’être le plus juste possible sans décevoir, ce qui devient de plus en plus difficile face au nombre, à la diversité et aux multiples qualités des œuvres présentées dans nos rencontres.

Je souhaite en tout cas que la fête soit la plus belle possible à Épinal !

Suite de l’interview

retour à la page du Jury