Accueil du site > Court métrage photo > Tentative de définition

Tentative de définition

( English )

Le mot "diaporama" a été employé pour la première fois en 1958 par Claude Madier, alors président du Photo-Club de Vichy, pour désigner une projection d’images accompagnées d’une bande-son. La définition usuelle mentionne ainsi "une suite d’images projetées en fondu-enchainé sur un seul écran, accompagnée d’une bande sonore, le tout formant un ensemble cohérent caractérisé par l’apport intellectuel de l’auteur".

Si l’on remarque, à la lecture de cette définition, que la plupart des petits montages présentés sur internet sous la dénomination "diaporama" n’en sont pas, force est de constater que la notion "d’apport intellectuel" reste suffisamment floue pour laisser place aux interprétations diverses. Dans les festivals, l’implacable réplique "mais ce n’est pas un diaporama !" est d’ailleurs un grand classique...

Quoi qu’il en soit, loin de ces préoccupations oiseuses, le diaporama est depuis longtemps reconnu comme un moyen d’expression à part entière, relativement facile à utiliser, et pratiquement illimité dans ses possibilités.

Les progrès de la technique, le son et l’image numériques, font du diaporama un support audiovisuel idéal pour informer, témoigner, ou faire rêver...

Avec l’arrivée des nouvelles générations de logiciel, il est désormais possible de créer et transmettre des diaporamas entièrement numériques en un simple clic.

Du diaporama au court métrage photo

Depuis l’avènement d’internet, le terme « diaporama » s’est trouvé dévoyé et ne correspond plus à ce que nous défendons, en termes de qualité de conception et de qualité artistique.

Pour nous démarquer de ces « diaporamas » que les messageries et les réseaux sociaux répandent sans discontinuer, l’appellation « court métrage photo » est maintenant communément utilisée (en raison de son « cousinage » évident avec le court métrage cinéma) pour désigner les œuvres artistiques élaborées qui viennent concourir à Epinal.